Fiscalité sur le trading en France

0
316
Fiscalité trading bourse France

En tant que trader débutant ou expérimenté en France, et à la condition que vous réalisiez vos premières plus-values sur vos opérations de trading, vous serez soumis à la fiscalité française. Il y a beaucoup de flou concernant cette imposition fiscale, et cet article est là pour vous aider à comprendre le fonctionnement de cette imposition.

Peu importe le type d’actif que vous tradez : les CFD, le forex, les actions, indices, crypto-monnaies, vous serez contraints de déclarer les gains et pertes que vous réalisez chaque année, sous peine d’un redressement fiscal ! D’ailleurs de nombreux traders débutants dans le monde de la crypto-monnaie ignorent qu’ils doivent déclarer non seulement leur compte à l’étranger, s’ils détiennent des crypto-monnaies sur un portefeuille en ligne ( Wallet ), ce qui est généralement le cas, et les  gains de trading s’ils effectuent de l’achat revente !

Il y a principalement 2 types de fiscalité : celle des valeurs mobilières avec les dividendes, et les plus-values, c’est à dire les gains obtenus dans le cadre de l’achat revente d’un actif.

L’imposition des dividendes des valeurs mobilières

Les dividendes sont versées chaque année ou chaque trimestre pour les investisseurs détenant des actions dans une société cotée en Bourse. Ces derniers représentent les actionnaires. Si par exemple vous achetez des actions Peugeot, et les gardez sur votre compte de trading, vous devenez actionnaire du groupe Peugeot, et si l’entreprise réalise un bénéfice, vous recevrez des dividendes.

Les sommes ainsi perçues par l’actionnaire sont soumises à l’imposition sur le revenu en suivant des directives bien définies :

Un premier abattement de 40% des sommes perçues, vous sera attribué.
En plus de ce premier abattement, un autre abattement, forfaitaire cette fois, est appliqué, à hauteur de 1 525€ par personne.

Il vous est également possible d’opter pour le prélèvement forfaitaire libératoire de l’impôt sur le revenu pour les revenus issus des dividendes. Il s’agit d’une possibilité intéressante pour les particuliers se situant dans la tranche marginale des 30 ou 40% d’imposition. Le montant forfaitaire de ce prélèvement est en effet de 21% en plus des 15.5% de CSG.

La fiscalité sur les plus-values :

La fiscalité sur les plus-values ou gains de trading, concerne tous les gains issus des opérations de trading via les différents brokers en ligne obtenus sur les marchés financiers tels que : le Forex, les Cfd’s, les actions, indices, crypto monnaies.
Il s’agit des opérations d’achat et de revente d’un actif financier, afin d’obtenir un profit.

Si par exemple vous décidez d’acheter la paire EUR/USD au prix de 1.18$, et que le cours atteint 1.20$, et souhaitez la revendre, vous avez réalisez une Plus-Value, et serez donc imposable.

Pour calculer cette plus-value annuelle, il vous faudra faire le total de vos gains et de vos pertes afin de voir si votre activité vous a rapporté un bénéfice réel sur lequel vous serez imposé.

D’une manière générale, les plus-values des valeurs mobilières comme les SICAV, les actions ou les Warrants et autres produits dérivés sont imposés au taux de 19%.

Bien entendu, il convient d’ajouter à ce montant la CSG, la CRDS et les prélèvements sociaux à hauteur de 15.5%. Au total, l’imposition sur les plus-values est de l’ordre de 34.5%.

Les brokers Français vous envoie automatiquement un récapitulatif des gains et/ou pertes de l’année, qui vous permettra de connaître exactement combien vous avez gagnez ou perdu, afin de remplir plus facilement votre déclaration.
Pour les brokers étrangers, c’est bien à vous de calculer vous-même toutes les plus-values et moins-values, ce qui est beaucoup moins évident !

Réduire la fiscalité en Bourse grâce au PEA

Le PEA ou Plan d’épargne en Actions est une des solutions pour vous permettre de bénéficier d’un cadre fiscal avantageux.

Il est bon de noter que ce type de compte n’est disponible que pour le trading des actions Européennes, c’est à dire les actions d’entreprises dont le siège social se site dans l’Union Européenne. Ce type de compte n’est donc pas autorisé sur le marché du Forex, CFD, ou crypto-monnaies !

Dans le cadre d’un PEA, les Dividendes et plus-values de cession ne sont pas imposables à condition d’être maintenus ou réinvestis dans le PEA.

En cas de retrait avant cinq ans, les gains sont imposés dès le premier euro, à 38 %, prélèvements sociaux inclus, en cas de rupture du plan avant deux ans, et à 34,5 % entre deux et cinq ans.

Nous vous conseillons de trader avec un Broker régulé en France, qui établira pour vous une déclaration annuelle de vos différentes plus ou moins values.

Le broker XTB établie en France vous permet d’obtenir chaque année un récapitulatif pour votre déclaration, ce qui est un réel avantage, et peut vous faire gagner un temps précieux !

TRADER AVEC XTB

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here