ESMA : Nouvelle réglementation en trading et CFD

0
193

l’ESMA va-elle bouleverser le trading pour les particuliers ?

L’année 2018 n’est pas une année comme les autres pour le marché européen du trading en ligne, et plus particulièrement sur le marché des CFD’s.

Un grand bouleversement est à attendre à partir du 1er août 2018, date à laquelle cette nouvelle réglementation va entrer en vigueur en Europe. Celle-ci va toucher aussi bien les particuliers qui verront leur conditions de trading évoluer, que les brokers qui devront changer leur mode de fonctionnement, et s’adapter à cette nouvelle réglementation de l’ESMA sous peine d’amendement ou de radiation.

Alors, que penser de cette nouvelle mesure ? cela signifie-t’il que les traders particuliers  devront en payer les pots cassés et se voir contraindre à plusieurs restrictions au niveau de leurs marges de manœuvre pour leur trading en ligne, ou bien est-elle favorable pour chasser les mauvais brokers peu scrupuleux, et vous garantir toute la sécurité que vous devez attendre en investissant votre argent, parfois gagné durement, sur des sites de trading en ligne.

Nous allons essayer de répondre à cette question délicate, et qui fait déjà beaucoup de remous sur Internet.

En effet d’après un questionnaire envoyé auprès de traders particuliers par le portail Comparic, 90% des traders particuliers s’opposent à de telles restrictions selon l’AEMF !

Il faut être clair, les conditions de trading sur les CFD’s sont les premières à être visées par cette nouvelle réforme, mais vous allez voir, que cela va beaucoup plus loin.

Qu’est ce que l’ESMA?

L’Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) est l’organisme Européen crée pour protéger les investisseurs particuliers, en assurant la surveillance des marchés financiers, et réguler les différentes pratiques des brokers, qui sont, nous le rappelons l’intermédiaire financier obligatoire, qui vous permet de passer vos ordres en Bourse. Sans lui, pas d’opérations de trading !

Étant donné que cette nouvelle réglementation vise en priorité le marché des CFD’s et que la majorité des brokers en ligne proposent ce type d’investissement à risque, il était nécessaire de faire le point sur les conditions sur lesquelles reposent le trading de cet instrument, et cela va concerner tous les particuliers européens, mais surtout les brokers dont le siège se situe en Europe.

Quelles sont les nouvelles réglementations visées par l’ESMA?

L’ESMA a élaboré un certain nombre de critères et d’obligations que les brokers devront respecter sous peine de sanction, afin de vous protéger. Les traders particuliers doivent trader en toute sécurité, et c’est une des priorité de L’ESMA. On peut citer par exemple la limitation de l’effet de levier proposé par de nombreux brokers, qui pouvait aller jusqu’à 1 : 500 chez certains courtiers basés notamment à Chypre et ailleurs, et qui pouvait représenter une certain risque en cas de perte, qui se voyait ainsi, voir son montant démultiplié par ce même effet de levier.

D’autres mesures phares vont êtres mises en application : En voici un échantillon :

1- L’ESMA a décrété une interdiction complète des options binaires jugées trop complexes pour les investisseurs particuliers, et qui reposent, pour la plupart, sur de véritables arnaques de la part de brokers peu scrupuleux !

2- Les autres changements et non des moindres, concernent les fameux contrats pour la différence (CFD) qui sont au cœur de l’offre des brokers en ligne. Si l’on prend l’exemple du broker XTB avec qui nous avons d’excellents retours clients, et qui est régulé à 100% et fiable, et bien, étant donné qu’il propose des CFD’s lui aussi, il ne dérogera pas à la règle et se verra lui aussi contraint de voir son effet de levier sur les CFD’s limité à partir du 1er août 2018. Le levier financier maximum a été plafonné à 30:1, mais pour de nombreux instruments, cette limite sera plus sévère, allant jusqu’à 2:1. Le levier 30: 1 a été réservé aux principales paires de devises, 20:1 pour les autres paires de devises, l’or et les principaux indices boursiers, 10:1 pour les autres indices boursiers et les matières premières autres que l’or, 5:1 pour les autres instruments dont les actions au comptant et 2:1 pour les CFD de crypto-monnaie.

3- Les fonds disponibles sur le compte de trading devront représenter au moins 50% de la marge immobilisée sans quoi la position sera automatiquement clôturée par le broker.

4- L’ESMA contraint les brokers à assurer une protection obligatoire contre le solde négatif. Cela signifie que la perte d’un trader particulier ne peut pas dépasser son dépôt. Encore une fois, si l’on devait recommander un broker, cela serait XTB qui a toujours soutenu cette proposition, et qui est l’un des seuls courtiers à le proposer depuis un certain temps, sur tous ses comptes de trading.

Faut-il encore trader avec un courtier européen?

La question que tout le monde se pose, est bien celle-ci : doit-on continuer à trader avec un courtier européen, et voir ses conditions de trading restreintes ?

La réponse est OUI ! Les professionnels et experts du milieu sont unanimes, et nous partageons aussi cette position. Bien que la négociation des CFD avec un courtier basé en Europe exigera un dépôt plus élevé, vous pourrez trader avec le maximum de sécurité, et aurez la certitude que vos ordres soient passés de manière honnête. De plus, vous aurez la garantie de pouvoir retirer vos gains de la manière la plus stricte, et pouvoir avoir recours à une médiation avec l’autorité compétente en cas de manquement de la part du courtier Européen.

Le message est clair, si vous décidez de trader avec un courtier établi en dehors de l’Union Européenne, aucunes garanties ni médiations ne vous sera proposée, et vous risqueriez des pertes pouvant être très importantes étant donné que la plupart de ces brokers n’offrent aucunes garanties concernant le solde négatif. En d’autre terme, vous pourriez perdre plus que le montant investi !

Nous vous recommandons donc de faire appel à votre plus grand discernement, et d’opter pour un broker régulé et 100% fiable, comme c’est le cas avec notre partenaire XTB, qui possède sa succursale à Paris, et qui saura répondre à l’ensemble de vos questions sur ce sujet, et de surcroits en langue Française, et ça… cela n’a pas de prix !

TRADER AVEC XTB

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here